Création d'entreprise

Comment ouvrir un garage ?

Donner son avis

Les véhicules ont généralement besoin d’un entretien régulier et de réparations ponctuelles pour maintenir leur efficacité sur le long terme. Les garages automobiles sont des ateliers de mécanique qui permettent de traiter tous les éventuels problèmes que peut connaître votre voiture. Vous souhaitez créer un garage pour proposer des services de réparation, de révision, de contrôle ou d’entretien ? Découvrez ici comment vous y prendre pour réussir votre projet.

Les étapes à suivre pour l’ouverture d’un garage

Pour ouvrir votre garage automobile, vous devez avant tout effectuer une étude de marché pour appréhender le fonctionnement du secteur. Elle vous permet d’avoir une idée de vos opportunités commerciales grâce à une analyse des chiffres d’affaires, des habitudes des consommateurs, des tendances, etc.

Ensuite, établissez une liste des prestations de votre entreprise, tout en vous assurant de vous démarquer par vos offres. Il peut s’agir des services de réparation mécanique, de révision, d’entretien, de contrôle technique et autres. Prévoyez un prix pour vos différents contrats de maintenance. Évaluez vos besoins en termes de financement, d’achats d’outils et de pièces, et de salaires pour votre personnel.

Pour finir, rédigez votre business plan, explorez plusieurs contrats de location de local pour trouver celui adapté à votre atelier puis passez à la création de votre entreprise.

Quel statut pour ouvrir un garage ?

Le choix d’un statut juridique est une étape incontournable pour la création d’une entreprise. Si vous souhaitez commencer sans un grand investissement financier, optez pour le statut d’auto-entrepreneur. Il vous permet de bénéficier de plusieurs avantages concernant vos obligations comptables, fiscales et sociales. Cependant, il ne protège pas votre patrimoine personnel, car il n’est pas dissocié de celui de l’entreprise.

En revanche, si vous souhaitez limiter votre responsabilité et protéger votre patrimoine, optez pour la création d’une société. Bien qu’il rime avec des charges fiscales et sociales non négligeables, ce statut accorde une certaine crédibilité à votre atelier de réparation de voiture. Selon vos apports financiers et vos associés, vous pouvez opter pour une SARL, une SAS ou une EURL.

Quels diplômes pour ouvrir un garage ?

Il est important de suivre une formation et d’avoir les qualifications nécessaires pour ouvrir un garage automobile. Pour ce faire, vous devez a minima détenir un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) en maintenance de véhicules automobiles. Vous pouvez aussi opter un Brevet de Maîtrise option Réparateur et gestionnaire en maintenance automobile. L’un ou l’autre de ces diplômes atteste de vos compétences pour apporter des solutions aux problèmes mécaniques que peuvent rencontrer les véhicules.

Notez que divers autres diplômes vous permettent d’accéder à ce métier. Assurez-vous qu’ils sont homologués et qu’ils tiennent en compte la réglementation du secteur. Ils doivent être également enregistrés au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Quelles sont les réglementations pour ouvrir un garage ?

Pour exercer valablement sur le territoire français, votre garage doit être impérativement immatriculé auprès des services compétents. Cela vous octroie une licence d’exercice ainsi qu’une protection en cas de problèmes juridiques. Cependant, vous devez vous conformer à de nombreuses autres règles, notamment l’affichage des prix à l’entrée et à l’accueil du garage, tout en incluant les taxes.

Vous devez également prévoir des pièces d’occasion pour faciliter l’accès des clients à vos services. C’est sans oublier la réglementation environnementale qui est prévue pour répondre à l’urgence de préserver la nature. Rappelons que les réglementations peuvent connaître des évolutions au fil des années. Il vous revient de vous informer régulièrement auprès des associations ou des autorités compétentes pour maintenir votre garage à jour.

Quel budget pour ouvrir un garage ?

L’aspect financier n’est pas moins important dans la mise en place de votre garage. Vous devez prévoir un budget qui prend en compte tout le nécessaire pour que votre atelier soit fonctionnel. Il s’agit de la franchise, du bail commercial, des matériels et des équipements, du mobilier et des voitures de dépannage. La rémunération du personnel ainsi que les loyers immobiliers sont à inclure dans le budget.

Par ailleurs, le budget doit prendre en compte les frais de votre contrat d’assurance permettant de couvrir votre responsabilité civile professionnelle. Elle vous permet de mieux faire face aux éventuels litiges.