Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant ?

Donner son avis

La création d’un restaurant vous permet d’associer votre passion pour la cuisine et votre vie professionnelle. Mais avant de vous lancer dans la création d’une telle entreprise, vous devez connaître la réglementation liée à l’exploitation d’un restaurant. De plus, il faut prévoir un budget en tenant compte de plusieurs paramètres. Découvrez ici l’essentiel à savoir avant de vous lancer dans ce projet.

Ce qu’il faut connaitre avant d’envisager une ouverture de restaurant

Pour ouvrir un restaurant, vous devez avant tout procéder à une étude de marché. Cette dernière vous permet de vous faire une idée de la population de votre environnement ainsi que des repas les plus appréciés. Ensuite, il faut définir le type d’entreprise que vous souhaitez créer et chercher des financements pour sa mise en place. Pour obtenir facilement le financement, vous devez émettre un budget et rédiger un business plan cohérent qui pourra convaincre les investisseurs.

Avant la création définitive de votre restaurant, vous devez suivre certaines formations qui vous permettront de connaître les règles et les recommandations dans ce secteur. Vous devez également recruter du personnel, dont un chef cuisinier. N’oubliez pas de créer une carte pour votre entreprise et mettre en place des stratégies pour accroître votre visibilité.

Quel statut pour ouvrir un restaurant ?

Pour le statut juridique de votre restaurant, vous avez la possibilité d’opter pour une SAS ou une SARL. Si vous êtes seul, vous pouvez choisir de créer une société à associé unique. Ce peut être une SASU ou une EURL, deux statuts ne nécessitent pas un capital minimum initial. Cependant, lorsque vous choisissez le statut de société, les investisseurs peuvent facilement vous soutenir. Lorsque vous optez pour une entreprise individuelle, ils ne pourront pas facilement vous apporter leur soutien. En ce qui concerne les cotisations sociales, les statuts de SARL ou d’EURL sont plus bénéfiques. Ils permettent au conjoint du gérant de participer aux activités sans avoir besoin de porter le titre d’associé.

Enfin, vous pouvez également ouvrir votre restaurant en tant qu’auto-entrepreneur dans la restauration. Cependant, ce statut ne vous permet pas de faire de gros investissements. En cas de litiges, vos biens ne bénéficient pas d’une protection par une assurance lorsque vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur.

Quels diplômes pour ouvrir un restaurant ?

Vous n’avez pas besoin d’avoir obligatoirement un diplôme avant d’obtenir les autorisations de restauration. Toutefois, vous avez l’obligation de suivre certaines formations. Pour l’obtention de la licence restaurant, vous devez suivre une formation relative au permis d’exploitation. Pour le respect des règles d’hygiène, un membre de votre équipe doit suivre une formation sur les normes relatives aux denrées alimentaires et à l’hygiène. Enfin, la formation PVBAN vous autorise à vendre des boissons alcoolisées entre 22 h et 8 h.

Quelles sont les réglementations pour ouvrir un restaurant ?

Avant d’ouvrir un restaurant, vous devez connaître la réglementation liée à ce type d’établissement. Tout d’abord, vous devez disposer d’un permis d’exploitation pour un restaurant qui est valable pour dix ans. Ensuite, si vous souhaitez proposer des boissons alcoolisées dans votre restaurant, vous devez disposer d’une licence de débit de boissons. En ce qui concerne votre cuisine, vous devez respecter des règles d’hygiène pendant la cuisson des repas. Pour cela, vous devez suivre une formation et obtenir un document prouvant que vous maîtrisez la réglementation en matière d’hygiène alimentaire.

Par ailleurs, il est indispensable de souscrire à un contrat d’assurance professionnelle. Cette protection inclut la responsabilité civile professionnelle, la responsabilité civile après livraison et la protection juridique. Avec cette assurance, en cas de contentieux, vous bénéficiez d’une protection maximale.

Quel budget pour ouvrir un restaurant ?

Pour ouvrir un restaurant, vous devez disposer d’un budget d’environ 150 000 euros. Cette estimation prend en compte les coûts de la création de statut juridique, les contrats de location et les contrats de fourniture. Le budget tient également compte des prix de la décoration de la salle, du service d’entretien et celui des factures énergétiques. En fonction du type de gastronomie que vous allez proposer, vous devez également prévoir des fonds pour l’achat du consommable. Il convient de prévoir un budget pour la masse salariale des trois premiers mois et pour les menus dégustation.