Création d'entreprise

Comment ouvrir une poissonnerie ?

Donner son avis

Vous souhaitez ouvrir une poissonnerie pour proposer des poissons frais, des fruits de mer, des coquillages ou des crustacés ? Plusieurs démarches sont nécessaires pour vous conformer aux exigences étatiques, mais aussi pour vous démarquer de la concurrence. Découvrez ici un mini guide qui vous présente les différentes étapes pour réussir votre projet.

Pour ouvrir une poissonnerie, vous devez avant tout faire une étude de marché pour connaître le potentiel commercial de votre projet. Cette étape est incontournable pour déterminer les tendances en ce qui concerne les produits de mer ainsi que les zones d’implantation prolifiques. Vous devez également vous intéresser au nombre de clients potentiels, à leur fréquence d’achat ainsi qu’à leurs attentes.

Une étude de marché bien réalisée vous permet de proposer des produits frais (fruit de mercrustacécoquillage…) qui répondent réellement aux besoins de vos clients. Cela vous permet aussi de travailler vos stratégies commerciales pour vous démarquer de la concurrence fortement présente dans ce domaine.

Vous pouvez par exemple vous orienter vers un secteur mal desservi ou vous spécialiser dans une catégorie unique de poisson. Ensuite, vous pouvez choisir un local adapté pour proposer vos produits.

Quel statut pour ouvrir une poissonnerie ?

Comme toute entreprise, votre poissonnerie doit disposer d’un statut juridique pour opérer en toute légalité. En effet, le choix de la forme juridique est déterminant pour la suite des démarches de création de votre entreprise. Vous avez la possibilité d’exercer en tant qu’entreprise individuelle ou en tant que société.

Le premier statut fait de vous un auto-entrepreneur et vous confère une grande facilité dans la réalisation des démarches. Vous bénéficiez aussi de divers avantages sociaux et fiscaux. Cependant, vous êtes soumis à une limite de chiffre d’affaires annuel ainsi qu’à une responsabilité limitée.

En optant pour le statut de société, vous avez le choix entre une SARL, un SAS, une EURL ou une SASU. Les deux premiers offrent plus de sécurité au créateur de l’entreprise. Ils permettent par exemple de distinguer son patrimoine de celui de la poissonnerie afin de limiter les responsabilités. Quant aux autres, ils constituent une bonne option si vous créez seul votre commerce.

Quel diplôme pour ouvrir une poissonnerie ?

Pour exercer en tant que poissonnier, vous avez besoin d’un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) en poissonnerie. Ce diplôme vous permet d’avoir les bases du métier : les normes d’hygiène, la découpe des produits, la gestion des stocks… À défaut du CAP, vous pouvez opter pour un Certificat de Qualification Professionnelle en poissonnerie. Il vous permet d’avoir toutes les compétences nécessaires pour exceller dans votre domaine. Par ailleurs, il est recommandé de justifier de trois années d’expérience avant de vous lancer dans le milieu.

Quelles sont les réglementations pour ouvrir une poissonnerie ?

Le secteur, comme tout autre, est régi par des réglementations dont doivent tenir compte tous les investisseurs. En premier, vous devez faire une déclaration auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations. Il s’agit de l’institution qui réglemente la licence de la vente des produits d’origine animale sur le territoire français. Ensuite, le respect des normes sanitaires est aussi une réglementation sur la vente de produits de la mer. Cela concerne principalement les conditions d’entreposage, la chaîne de froid, la température de conservation, etc.

Vous devez également obtenir un agrément sanitaire si vous prévoyez des contrats de fourniture ou des contrats de distribution pour élargir votre réseau commercial. Des normes de sécurités sont aussi prévues pour le bien-être des vendeurs et des acheteurs. Vous devez prévoir des équipements de protection contre les incendies, une accessibilité aux personnes à mobilité réduite, etc. Pour finir, vous devez impérativement indiquer les prix de vos différents produits, que ce soit par marquage, par étiquetage ou par affichage. Cela permet de prévenir d’éventuels litiges ou contentieux.

Quel budget pour ouvrir une poissonnerie ?

Il n’existe pas un budget préétabli pour la création d’une poissonnerie. Vous devez en effet tenir compte de la taille de l’entreprise, des frais d’achat et d’installation des équipements, d’entretien et des charges du personnel. Comme équipements, vous avez besoin entre autres d’une chambre froide, une table frigorifique, des armoires réfrigérées, une station de lavage, un aquarium, une machine à glace, etc.

Les frais d’installation englobent les coûts de rédaction des statuts, d’identification de l’entreprise et de publication dans le journal officiel. C’est sans oublier les frais d’assurance ainsi que le salaire correspondant au contrat de chacun de vos employés.