féderer équipe
Manager

fédérer une équipe gagnante : les stratégies pour créer une cohésion inébranlable

Rate this post

Le succès d'une entreprise dépend de la cohésion et de l'entente entre les collaborateurs. Il est alors du ressort du manager de veiller à instaurer un climat de confiance en optant pour une fédération d'équipe équitable. Une telle mission exige d'avoir du caractère, de la compétence, du leadership et de connaître les stratégies à mettre en place selon les situations. Cela est important, car une bonne ambiance et le partage des responsabilités selon le niveau de compétence des employés boostent la productivité. Ici, nous vous expliquons comment fédérer une équipe.

Définir les objectifs

Lorsqu'un objectif fédérateur est clairement établi, les membres de l'équipe ont une vision précise des attentes de l'entreprise. C'est autour de cet objectif que tout le monde se regroupe pour mener à bien le projet. Il est donc essentiel qu'il soit clair, réaliste mesurable et partagé par tous. Il est également important que le manager scinde l'objectif principal en de sous-objectifs assimilables à des marches à gravir. Au mieux, les employés doivent participer à l'élaboration de ceux-ci. Cela fera naître un sentiment d'appartenance autour du projet et une émulation collective pour une meilleure mobilisation de l'équipe. Enfin, les moyens nécessaires pour l'atteinte des objectifs doivent être mis à disposition des collaborateurs. Le rôle de tout un chacun doit être expressément défini.

Créer un environnement de travail positif

L'ambiance au travail joue un rôle énorme sur la productivité des collaborateurs. Dans un environnement convivial où tout le monde a le sourire aux lèvres, l'atmosphère est vivable et plus détendue. Pour fédérer une équipe, le manager doit déceler au plus tôt les travailleurs qui ont des affinités et les mettre sur un même projet. L'idéal serait alors d'organiser des activités ludiques hors du cadre professionnel afin d'évaluer le niveau de compréhension et d'entente entre les employés. Habituellement, les activités informelles (ballade, visite, jeux, sport…) sont des vecteurs de bonne humeur et de convivialité. Aussi, le fédérateur doit promouvoir le respect mutuel entre la hiérarchie pour éviter que certains soient complexés et que l'atmosphère ne se crispe. Cela concourt à une meilleure collaboration entre les membres.

Encourager la communication

Pour fédérer une équipe, il est essentiel d'apprendre à communiquer avec les collaborateurs. Parallèlement, le chef d'équipe doit encourager ceux-ci à échanger entre eux et à se partager des informations. Pour ce faire, tous les outils de communication doivent être installés et prêts à l'emploi à tout moment (téléphone, visioconférence, réseaux sociaux, etc.). Aussi, il doit alterner régulièrement entre les points individuels et les bilans collectifs. Ces réunions seront l'occasion de demander l'avis des uns et des autres, et d'impliquer les collaborateurs dans la prise de décision. À travers cette liberté d'expression, les collaborateurs sont davantage épanouis et motivés autour du projet.

La communication a aussi d'autres fonctions importantes au sein d'une entreprise. Elle permet de mieux se comprendre, de relever les problématiques, d'identifier les points de divergences et d'endiguer les situations de conflit.

Favoriser la collaboration

Pour réussir à fédérer son équipe, le manager doit s'activer afin de créer les conditions de travail optimales pour tous les membres de l'équipe. Il doit évaluer individuellement les compétences, l'expérience et le caractère des collaborateurs. Il doit ensuite organiser l'équipe en plusieurs groupes de manière qu’il y ait de l'équilibre dans la répartition des talents, mais aussi une certaine complémentarité. La constitution des groupes doit être marquée par une forme de différence au niveau des talents et du champ d'intervention des membres. Cela facilite l'implantation d'un système de mentorat et le co-developpement. Les collaborateurs s'entraident au besoin et il y a une forme de synergie qui naît. Plus la coopération est fluide, plus l'équipe est performante.

Reconnaître les efforts

Pour réussir le processus de fédération d'une équipe, il est important de célébrer chaque réussite et chaque avancée importante. Le chef d'équipe doit faire régulièrement son feedback et reconnaître les efforts participatifs de ses collaborateurs pour les résultats obtenus. Pour témoigner sa gratitude, il peut récompenser à travers des mots encourageants ou proposer des promotions/distinctions (prime, employés du mois…) qui n'impactent pas forcément le système de hiérarchie en place. Ces promotions serviront à mettre en valeur le travail accompli et à faire la lumière sur le dévouement des employés. Ainsi, naîtra une forme de compétition saine entre les collaborateurs pour qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes. Les reconnaissances d'efforts renforcent la motivation et fidélisent l'équipe.

Gérer les conflits

Fédérer une équipe exige d'avoir une excellente maîtrise dans la gestion des conflits. En effet, il est très délicat d'effectuer une gestion efficace des litiges naissants au sein d'une équipe. Ceux-ci sont souvent des sources de division. Ils peuvent dégénérer en un rien de temps et freiner la dynamique de l'entreprise. Le chef d'équipe doit alors être aux aguets afin de déceler les signes avant-coureurs. La plupart des conflits sont précédés par des tensions, de la frustration et le mécontentement des collaborateurs.

La bonne attitude à adopter pour désamorcer les situations conflictuelles est de s'entretenir avec les principaux intéressés. Il faut être à l'écoute de leurs plaintes et de leurs attentes. Ensuite, de manière neutre, impartiale et objective, le fédérateur doit apporter des solutions appropriées en vue de satisfaire chaque partie. Cette approche de gestion des conflits préserve la quiétude et la bonne ambiance entre les collaborateurs.