Création d'entreprise

Comment ouvrir une parfumerie ?

Donner son avis

Le secteur de parfumerie offre un large éventail d’opportunité et de possibilité pour les passionnés de fragrances et d’esthétique. Dans ce contexte, l’ouverture d’une parfumerie va bien au-delà d’une simple entreprise commerciale. C’est une aventure palpitante où la beauté et les parfums régentent votre vie. Pour cependant être en mesure d’entamer cette histoire, il est nécessaire que certaines règles soient respectées et des dispositions soient prises. Vous trouverez donc ici toutes les informations essentielles pour donner vie à votre projet et vivre de votre passion.

Quel statut pour ouvrir une parfumerie ?

S’il y a un point qu’il ne faut surtout pas négliger dans le cadre de l’ouverture d’une parfumerie, c’est celui-ci. En effet, le choix du statut juridique est nécessaire ici puisqu’il aura un impact non négligeable sur la gestion de la boutique. Il engendre un ensemble de conséquences qui en fonction des cas peuvent être positives ou négatives pour une société. Ces derniers se ressentiront par exemple le mode de gestion de structure, le mode d’imposition (IS ou IR), la gestion des contentieux ou litiges commerciaux.

Il existe une diversité de type d’entreprise et de société aujourd’hui. Pour éviter des problèmes inutiles, il est nécessaire que vous vous renseigniez sur ces derniers afin de choisir celui qui répond le mieux à vos besoins. En outre, parmi les différents statuts existants, les parfumeurs optent généralement pour la création d’une :

  • entreprise individuelle : ils obtiennent le statut d’auto-entrepreneur ou de EIRL
  • société avec plusieurs associés : ils ont le statut de SARL ou SAS
  • société a associé unique : pour avoir le statut juridique de SASU ou EURL.

Il s’agit là des statuts les plus appropriés pour ouvrir une parfumerie. Cependant, étant donné que la liste n’est pas exhaustive, il vous suffit de vous rapprocher un expert pour choisir un autre statut juridique si ces derniers ne vous conviennent pas.

Quels diplômes pour ouvrir une parfumerie ?

Pour ouvrir une parfumerie, vous n’avez besoin d’aucun diplôme d’État. Toutefois, si le secteur d’activité vous intéresse, vous avez la possibilité de suivre une formation dans une école de parfum. En plus de vous permettre d’approfondir vos connaissances, vous pourrez compléter votre finesse. Bien que l’activité ne soit pas réglementée, les passionnés de la parfumerie peuvent se spécialiser à partir du niveau bac au master.

Dans ce domaine, les parcours sont variés. De ce fait, vous pouvez décider de faire un CAP, un BTS, une Licence ou un Master spécialisé dans le secteur. Par contre, pour convenablement exercer ce métier, il est nécessaire d’avoir certaines compétences. En effet, il faut être capable de :

  • dénicher les bons fournisseurs
  • connaître, maîtriser différents types de fragrance, de senteurs et le vocabulaire du métier pour aider les clients à faire leur choix
  • vendre, mais pas que, il faut conseiller les clients et les amener à trouver ce qui leur convient
  • mettre en valeur les parfums, qu’ils soient des produits bas de gamme ou de luxe.

En outre, pour le commerce, il faut, comme avec l’ouverture d’une boutique de beauté et de cosmétique, avoir des connaissances en gestion ainsi qu’en comptabilité. Un stage de préparation à l’installation est donc nécessaire dans ce cas de figure.

Quelles sont les réglementations pour ouvrir une parfumerie ?

Le métier de parfumeur n’est certes pas réglementé, mais, pour ouvrir une parfumerie conforme aux normes en vigueur, il est important qu’une certaine réglementation soit respectée. Le local doit être conforme aux normes de sécurité relatives aux structures ouvertes aux publics. La présence d’une sortie de secours, d’une alarme incendie, la souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle et bien d’autres choses sont importantes dans ce cas. Il y a aussi des règles d’hygiènes à respecter dans le milieu de la parfumerie. Les instructions concernant ces normes se trouvent dans l’arrêté du 9 mai 1995. Pour finir, il y a aussi la réglementation sur la vente de produits cosmétiques, les règles en matière d’affichage de prix qui doivent être respectées.

Quel budget pour ouvrir une parfumerie ?

Comme toute entreprise, l’ouverture d’une parfumerie nécessite un budget conséquent. Pour donc prévoir le montant nécessaire pour le démarrage de cette activité, il faut tenir compte :

  • du local commercial : la majorité des parfumeurs opte pour la location et signe un contrat de bail à durée déterminée. Cependant, ceux qui ont les moyens et peuvent se le permettre ont la possibilité d’acheter le local
  • de l’acquisition du stock : le montant à prévoir ici varie en fonction d’un certain nombre de critères, dont le fournisseur, la qualité des produits, les frais de port, etc. De manière générale, il est recommandé pour faire des économies en signant des contrats de distribution ou des contrats de fourniture avec des enseignes déjà établies dans le milieu
  • de l’apport personnel et des droits d’entrée pour les franchisés
  • de l’assurance et de la licence d’exercice.

En outre, il faut noter que, dans ce secteur d’activité, la majorité des parfumeries sont franchisées. De ce fait, le budget à prévoir pour ouvrir une boutique de fragrance peut aller du simple au double. Tout dépend de l’enseigne qui sera utilisée.